Forum Théories

Le type Fée vient de l'espace (théorie/fanfic)

Posté à 23h59 le 19/03/21

Avant de présenter le corps de l'article, je tiens à introduire le contexte dans lequel je l'avais écrit, et pourquoi il se présente sous cette forme.

Le 24 mars 2014 (oui j'avais noté la date, et oui c'est déjà vieux), je rédigeais une théorie sous forme d'article de presse scientifique fictive. Cet article servait alors à expliquer brièvement l'origine des types, en ayant pour argument principal l'apparition soudaine du type Fée dans le monde des Pokémon (c'était encore assez frais à l'époque, et sujet à pas mal de débats).

C'était dans le cadre du Petit Journal de Sabaku, un moyen que j'avais trouvé pour présenter certains de mes Fakemon (de la région Sabaku donc) en essayant d'intégrer mes lecteurs directement dans le lore que j'avais imaginé.

La mythologie propre à ma région mettait en scène un duo légendaire basé sur la complémentarité entre la Matière et l'Énergie, responsable de l'apparition des systèmes stellaires. Le duo avait été mis en place par Arceus peu après le bannissement de Giratina. Je cherchais donc à respecter autant que possible ce que l'on savait de la création de l'univers Pokémon à l'époque, et il me paraissait évident que les types des Pokémon trouvaient leur origine dans cette création.

Au cours de mes recherches, je m'étais amusé de la coïncidence des dates de révélation de Nymphali (le 14 février 2013) et de celle de l'entrée atmosphérique du météore de Tcheliabinsk (le 15 février 2013). J'avais donc opté pour considérer le monde des Pokémon comme un univers parallèle au nôtre, dans lequel certains évènements astronomiques importants pouvaient se produire de la même façon.

Depuis, ma vision de la création de l'univers dans Pokémon n'a pas vraiment évolué, et je dirais même qu'elle s'est renforcée avec tout le lore autour de Necrozma dans Ultra-Soleil et Ultra-Lune.


Les Fées viennent de l'espace !


Le 12 Février 2013, un dresseur de la région de Kalos déclarait que son Évoli avait évolué en un Pokémon encore inconnu, sans savoir vraiment comment ni pourquoi. Des scientifiques s'étaient alors rendus sur place pour vérifier les dires du dresseur. Deux jours plus tard, le 14 Février, l'existence de cette nouvelle évolution était officiellement reconnue et on nomma ce Pokémon « Nymphali ». Cependant, les scientifiques ne parvenaient pas à déterminer son type, certaines de ses capacités semblaient différer de toutes celles référencées jusqu'alors.

Le 15 Février 2013, une météorite manquait de frapper la Terre, explosant dans le ciel d'une région très éloignée après être descendue déjà bas dans l'atmosphère. L'onde de choc et les fragments avaient provoqué de nombreux dégâts matériels et des blessures chez les humains et les Pokémon. De tels phénomènes étant assez rares, des expéditions scientifiques avaient été menées pour tenter de retrouver des fragments de météorite, qui peuvent nous apprendre beaucoup sur notre système solaire.

Vous devez vous demander quel est le rapport entre les deux ? Aucun ... c'est du moins ce que nous croyions jusqu'à ce qu'une étude scientifique de grande envergure ne nous prouve le contraire. Nous avons donc rencontré une scientifique ayant participé à ces recherches : l'éminente Professeur Tamarys, astronome renommée pour son livre Quand les mythologies font avancer la science :

D'après Professeur Tamarys :
Lorsque Nymphali a été découvert, son type restait un mystère. Après plusieurs mois d'études, il a été décrété qu'il s'agissait d'un nouveau type, qui a été appelé « Fée ». Dès lors, l'ensemble des Pokémon connus a fait l'objet de tests pour vérifier qu'ils n'étaient pas porteurs de ce type. Il s'est avéré que si, un certain nombre d'espèces entraient dans la catégorie du type Fée.

On a donc tout d'abord pensé que ce type avait toujours été là, mais que par manque de connaissances, personne n'avait su le différencier de ceux connus. Cependant, entre temps, de plus en plus de dresseurs possédant des Pokémon nouvellement classés comme types Fée ont rapporté des anomalies dans les sensibilités de leurs compagnons. En effet, leurs Pokémon semblaient avoir changé dans la façon dont ils ressentaient les effets des autres types. Par exemple, des Pokémon qui avaient autrefois été vaincus par des attaques Dragon y étaient soudainement devenus immunisés.

En comparant l'ADN de ces Pokémon avec celui d'autres individus de leurs espèces n'ayant apparemment pas subi ces changements, il est finalement apparu que ces Pokémon avaient en fait subi des mutations génétiques. Mais jamais un tel phénomène ne s'était produit chez autant d'espèces quasiment en même temps, c'était comme si cette mutation était contagieuse. La source de ces mutations a alors commencé à intéresser les scientifiques, et c'est à ce moment là que j'ai pris part aux recherches.

Ce qu'il faut savoir, c'est que tout ce qui compose la matière est issu d'éléments créés à la naissance de l'univers. Pour une raison que nous ignorons encore, les organismes des Pokémon utilisent certains éléments en concentrations très élevées, c'est ce qui leur donne leurs types. Ceci, nous l'avons compris il y a seulement quelques années, quand des plaques de minéraux purement composés de ces éléments, plus connues sous le nom de « Plaques d'Arceus », ont été découvertes à Sinnoh.

L'apparition si soudaine d'un nouveau type chez les Pokémon témoigne donc que l'élément Fée devait être absent ou extrêmement rare à la surface de la Terre et que quelque chose l'y a apporté en très grandes quantités. L'hypothèse d'une origine extraterrestre de cet élément s'est rapidement imposée, car s'il avait dû exister à la surface de la Terre, il se serait très probablement manifesté il y a bien longtemps chez les Pokémon.

La date de la découverte de Nymphali et celle de l'arrivée dans l'atmosphère terrestre de la météorite destructrice étant très proches, nous avons rapidement pensé que ce bolide était le coupable idéal. Et effectivement, les fragments de météorites retrouvés après plusieurs mois de recherche se sont avéré être richement composés en un élément que l'on a également identifié en quantité dans l'ADN des Pokémon de type Fée. Il est donc très probable que la météorite ait été précédée quelques jours plus tôt par d'autres petits fragments ayant la même origine et donc la même composition. Et Évoli étant l'un des Pokémon les plus sensibles aux changements de son environnement, il paraît normal qu'il ait été le premier à réagir aussi fortement à l'arrivée d'un nouvel élément.

Nous pensons cependant que l'élément Fée est également présent dans les profondeurs de la Terre, car les Strassie ont visiblement conservé les mêmes sensibilités qu'auparavant. Par ailleurs, les Pokémon Fée semblent réagir de manière particulière à la lumière provenant de la Lune, or nous pensons que notre satellite est né de la collision entre notre Terre primitive et une autre planète en formation. Le choc extrêmement violent aurait pu arracher à la Terre cet élément (et bien d'autres) aux couches internes de notre planète, et les débris se seraient finalement rassemblés pour former la Lune.


Ainsi donc, le type Fée n'est pas simplement une mise à jour de la classification des types grâce à une meilleure compréhension des pouvoirs de nos chers amis Pokémon, mais réellement une modification profonde dans leur patrimoine génétique. En plus d'avoir pu observer une météorite de taille conséquente, nous avons assisté en direct à une évolution majeure dans l'Histoire des Pokémon. Mais alors, s'il existe d'autres éléments que ceux présents à la surface de la Terre, il se pourrait que nous soyons amenés à en découvrir d'autres. Et qui sait, peut-être que de nouveaux types de Pokémon pourraient se développer ? Décidément, les Pokémon comme l'univers nous réservent bien des surprises !

Posté à 10h40 le 20/03/21

Plutôt sympa comme article ! Je suis carrément d'accord sur le lien du type Fée avec l'espace, mais je pense tout de même que la découverte du type Fée est une mise à jour dans les types.

Je vais me baser sur l'apparition du type Acier dans Pokémon Or/Argent/Cristal : le type Acier est un nouveau type découvert dans l'univers du jeu, mais malgré sa nouveauté, ce type a déjà une Arène Pokémon à Johto. Il n'y a pas beaucoup de Pokémon de type Acier cependant (Steelix, Cizayox, Airmure, etc...) mais on a l'exemple de la famille de Magnéti qui a gagné le type Acier en 2G, et je pense que c'est plus simple et logique de se dire qu'ils viennent de découvrir ce type, surtout qu'une faible population pour un type peut expliquer pourquoi ils viennent juste de le découvrir.

Posté à 15h07 le 20/03/21

Oui c'est quand même un point faible de l'article, ça marchait à l'époque pour XY et donc pour le lore que j'avais imaginé. Mais depuis, Rubis Oméga et Saphir Alpha, supposés se dérouler avant X et Y, utilisent le type Fée comme s'il avait toujours existé. Bien sûr, c'est avant tout une histoire de gameplay, mais au niveau du lore, ça ne colle pas avec la découverte à Kalos. Du coup, le joker des univers parallèles où les Pokémon auraient déjà acquis un type avant sa découverte pourrait fonctionner.

Mais pour Johto et la découverte du type Acier alors qu'il y a déjà une arène supposée en être spécialiste, c'est un peu louche. On pourrait sans doute contourner par l'idée que Jasmine se spécialise dans les Pokémon ayant des pouvoirs électromagnétiques (après tout, elle prend soin de Pharamp qui n'est que de type Électrik et elle possède des Magnéti) et qu'on n'a découvert la vraie nature du type Acier que par la suite, mais ça reste un peu bizarre. Et ça ne résout pas vraiment le problème des sensibilités de types qui changent à cette occasion.

D'ailleurs ça rejoint un peu la discussion de ce vieux topic : Explication des types.

Johto avait aussi la très grosse incohérence de la découverte des oeufs, bizarre si les humains et les Pokémon se côtoient depuis des siècles sinon plus.

Posté à 21h44 le 20/03/21

Ouais c'est toujours dur de justifier un nouvel élément de gameplay dans un univers déjà établi.

Il me semble que pour les oeufs, on les a découvert seulement après la mise en place de Garderies Pokémon, ce qui fait qu'ils peuvent observer les reproductions et donc les oeufs (là où normalement les Pokémon se reproduisent dans la nature et donc c'est plus dur).

Posté à 18h09 le 02/04/21

Jeannine était spé du type roche avant (un pnj le dit) -> elle est passé de Onix à Steelix -> elle découvre l'acier, elle recrute deux magnétis minables du coin (par rapport à son Poké principal) et le tour est joué. Rien de louche là-dedans.

-Note : il y a des magnétis au dessus de sa ville.

Connexion

Inscription

Forum