Forum Pokédex

Zigzaton et Linéon

Posté à 18h36 le 17/01/21

Bonjour, voici ma première contribution sur le forum consacré au pokédex, je n’ai pas un très bon niveau en rédaction, ni vraiment une bonne maîtrise des outils, mais j’espère que mon analyse vous plaira ange

Zigzaton la victime : Entre fiction et réalité





Zigzaton, c’est le genre de Pokémon dont on se sert d’esclave pour apprendre toutes nos CS et pour nous ramasser des objets entre les combats.
Ce Pokémon est très commun, mais pourtant, il fait l’objet d’une sorte de déni, on ne sait pas ce que c’est, on dit que c’est espèce de « rongeur », de « bestiole », mais cela importe peu, que l’on sait, c’est que l’on peut l’utiliser pour nos besoins personnels ou éclater a la chaîne pour entraîner son équipe avant d’affronter Roxanne a Mérouville....

Zigzaton est bien réel !



Ce n’est plus un secret, en dépit de son nom anglais et français : La lignée de Zigzaton n’est pas inspirée par celle du Raton-Laver
D’abord, par sa fourrure alternant marron et beige, ainsi que par sa quadrupédie, la seule référence faite au raton réside dans le masque facial présent chez le Pokémon de base.
Si Pokémon est un jeu vidéo ayant eu un succès mondial, le franchise met d’abord la priorité sur le marché local.
On pense en premier lieu au Tanuki ou chien viverrin, ce petit canidé sauvage présent en Asie de l’est, notamment au japon, où il peut faire l’objet d’une vénération.


Les représentations en statues de terre cuites de shiragaki le reépense comme un petit animal rondouillard doté d’un chapeau de paille, d’une gourde de saké, dont le gros ventre et les grosses testicules symbolisent la chance et la prospérité, les testicules du tanuki sont d’ailleurs parfois assimilée a des boules en or apportant la richesse, a partir d’un certain niveau, un pokémon doté de ramassage pourra rapporter des pépite et des maxi pépites, il peut parfois se servir de son scrotom de tambours dont les bruits résonnent comme « Pom Poko », l’attaque cognobidon que peut apprendre la lignée Zigzaton s’en inspire entre autre.


Le tanuki n’est pas qu’un yokai



Seulement voilà, si l’image du tanuki au japon est en règle générale plutôt positive, notamment par sa forte présente en tant que mascotte dans les différents produits culturels nippon. Cette image ne transparait pas chez la lignée de Zigzaton, voire présente une face plus méconnue du public international :

Le terme tanuki vient de tamanuki, voulant littéralement dire « sans âme » en référence a sa tendance de faire le mort, on observe aussi cette caractéristique chez zigzaton dans les jeux :
Pokédex de Saphir :

Les poils sur le dos de Zigzaton sont durs. Il frotte son dos contre les arbres pour marquer son territoire. Ce Pokémon fait parfois le mort pour tromper ses ennemis au combat.


Si ce terme est adapté dans la language tokyoïte comme désignant seulement chien viverrin, il fait encore l’objet de très nombreuses nominations différentes dans certains dialectes locaux.
Mais surtout, il est bien souvent confondu avec un autre animal : Le blaireau comme le montre ses noms Allemand Zigzadachs et japonais Zigzaguma (ジグザグマ).



Car tout comme le tanuki, le blaireau japonais (mujina puis anaguma a tokyo) dispose de la même corpulence, la même palette de couleurs ainsi qu’un masque facial foncé.
Selon les régions du japon, les deux animaux peuvent partager le même nom, voire avoir les noms inversé, ainsi il est possible que le blaireau soit nommé tanuki chien viverrin soit nommé anaguma.
Ainsi, Zigzaton est un chien viverrin et Linéon un blaireau japonais
Plus largement, le terme kuma (くま) signifiant ours, est massivement utilisé pour nommer n’importe quel animal carnivore, en le dotant d’un attribut spécifique :
Ainsi le mot raton laveur araiguma (アライグマ) signifie « Ours laveur, ou encore le mot blaireau anaguma (アナグマ) signifie « Ours des trous ».

Mais les similitudes ne s’arrêtent pas là, car si certains cambroussards japonais aiment désigner blaireau et chien viverrin par le même noms.
Ils aiment également, le piéger, le chasser, mais surtout le déguster de la même manière : ainsi les deux animaux ont été chassés pour leurs peaux, mais aussi pour leurs viande, un ingrédient essentiel a la fameuse « soupe de tanuki »(tanuki-jiru 狸汁), un plat régional très apprécié au japon durant l’hiver.

Au cours du XXème siècle, le chien viverrin a fait l’objet d’un véritable massacre de sa population sur l’archipel, s’il fait l’objet d’une protection par la loi pour restaurer la population, l’animal reste toujours dans l’imaginaire collectif japonais comme un animal qu’il est possible de manger.
Hors du japon, l’animal fait l’objet d’élevage industriel pour sa fourrure en chine jusqu’en Europe, notamment en France jusque dans les années 90 ainsi en Belgique, dont il fait parfois l’objet de mauvais traitements.



D’ailleurs afin de mieux le commercialiser, le chien viverrin est souvent nommé raton laveur ou blaireau.
On en revient au même postulat qu’avec zigzaton, le nom, son existence, ce qu’il est, cela importe peu, ce qui compte avant tout c’est ce qu’il apporte.

Posté à 20h34 le 28/01/21

Ok, je le voyais seulement comme un simple raton laveur ! Dans un tout autre registre, j'aimerais souligner l'évolution entre une course en Zigzag et une autre en ligne droite, qui se retrouve dans leur nom dans toutes les langues. Cela a influencé leur design, le premier ayant des pattern en dents de scie et le second une flèche et des rayures droites comme sur certaines voitures de course.

Pokédex de Rubis :
Linéon court très vite et toujours en ligne droite. Si un obstacle survient, il l'évite en prenant un angle droit. Ce Pokémon a beaucoup de mal à suivre les routes légèrement courbées.

Bien que la course en ligne droite semble évident, le Pokédex de Linéon insiste bien sur son incapacité à dévier légèrement de sa trajectoire. S'il doit tourner, c'est à 90 degré, brusquement.

Posté à 14h45 le 29/01/21

Exact, mais cette caractéristique de passer du zigzag peut renfermer une signification particulière, qui nous affecte aussi.
Quand nous sommes enfants, nous n’avons pas de repères, la curiosité faisant que nous nous précipitons un peu partout de droite a gauche, come le zigzag.

En grandissant, nous gagnons en maturité et nous nous conformons de plus en plus dans une idée fixe(des normes sociales etc...), quitte a être en difficultés quand il s’agit de changer, sa vision, sa façon de faire etc...

En évoluant, zigzaton gagne en maturité et « se dirige dans le droit chemin », il se révèle, et devient linéon.
En japonais, linéon s’appelle « massaguma », ce qui se rapproche de « anaguma »(blaireau), en se conformant aux règles, le pokémon gagne en cohérence entre son deseign et son nom.

Cette question peut également s’appliquer a la forme de galar, a l’exception près, qu’en évoluant, linéon de galar, ne se conforme pas, mias file vers le mauvais chemin, car il évolue dans une environnement hostile.
En évoluant en Ixon, non seulement le pokémon admet qu’il a été dans le droit chemin, mais l’assume jusqu’au bout en donnant de la voix. (Comme les chanteurs de rocks ou les punks qui ne voulaient pas se conformer a la société dans les années 70, 80).

On pourrait se poser la question : « si le linéon normal évoluait, a quoi ressemblerait-il ? ».

La réponse semblerai toute trouvée : en évoluant vers la conformité, un individu peut parfois utiliser le système a son avantage et faire des magouilles pour s’enrichir et gagner du pouvoir : de la délinquance en col blanc.
Dans la société japonaise, on compare souvent ce genre d’individu a des tanuki, avec des expressions comme « verreux comme un tanuki », ou encore « renards et tanuki complotent ensemble » illustrant les alliances entres hommes politiques et grands capitalistes pour gagner du pouvoir et de l’argent, les deux animaux ayants des pouvoirs de déguisements, ils peuvent aisément commettre des méfaits, sans se faire démasquer... sauf le tanuki qui, de part sa maladresse naturelle, peut faire de grossières erreurs, a la fin de certains comtes, il finit souvent puni, souvent ébouillanté ou brûlé.


Connexion

Inscription

Forum