Forum Scénarios

Epigénétique et Pokémons

Posté à 21h47 le 18/07/18

Connaissez vous l'épigénétique?

Si non, ce n'est pas grave, je vais faire un cours résumé.

Mais qu'est ce que donc?


Définition:


D'après Wikipédia :
L'épigénétique (du grec ancien ἐπί, épí, « au-dessus de », et de génétique) est la discipline de la biologie qui étudie la nature des mécanismes modifiant de manière réversibles, transmissibles (lors des divisions cellulaires) et adaptatives l'expression des gènes sans en changer la séquence nucléotidique (ADN).


Donc, comme nous le dit notre ami Wikipédia, l'épigénétique est l'étude de l'expression des gènes.
Jusque là, vous êtes d'accord avec moi pour dire que chaque être vivant possède un code génétique, qui permet, entre autres, de déterminer comment va être ce même être vivant (oui c'est très résumé)
Sauf que, dans ce code, certaines parties vont être exprimées, et d'autres non. Cela sert, nottament, pour les organismes multicellulaires, comme vous et moi, d'avoir des cellules différenciées, une cellule d'un muscle par exemple, n'aura pas besoin des caractéristiques spécifiques à une cellule hépatique.
Tout ça pour dire que dans chaque cellule de votre corps, pas tout le code génétique est utilisé.


Explications:


Mais ça va bien plus loin.
En effet, il est possible d'avoir certaines portions de votre code génétique qui ne soient jamais exprimées, dans aucune de vos cellules.
Comment cela ce produit?
Votre ADN est stocké dans des chromosomes, qui sont de la chromatine enroulée. La chromatine étant constituée d'histones, des protéines autour desquelles l'ADN est enroulé.
Voici un schéma:

En fait, lorsque votre organisme a envie d'utiliser le code génétique, il va dérouler la portion qui l'intéresse, afin de pouvoir copier le code, le retranscrire en ARN prémessager, etc...
Mais plein de facteurs peuvent faire en sorte de bloquer ou améliorer la transcription, l'accès au code, voire de détruire l'ARN obtenu.
La raison d'un blocage ou d'un boost dépend de facteurs chimiques qui vont activer ou non certains mécanismes en fonction de facteurs extérieurs généralement.
Par exemple, l'acétylation des histones permet de relâcher la chromatine, et ainsi avoir un meilleur accès au code:



Bref, j'ai un peu disgressé.

Le truc c'est que les caractères épigénétiques peuvent se transmettre de manière héréditaire, par exemple, un humain ayant subit un événement A, va induire une modification épigénétique B (blocage ou ouverture de certaines portions du code du coup) qui va pouvoir se transmettre à sa progéniture.

Bref, la Théorie



La théorie serait que tout les pokémons possèderaient le même code génétique. Chaque pokémon l'exprimerait différemment, ce qui expliquerait pourquoi des pokémons visiblement très différents pourraient se reproduire entre eux, et apprendre les mêmes attaques. Ou voire le fait que Mew et Métamorph puissent utiliser l'attaque morphing. Ils exprimeraient certaines gènes "dormantes" pour se transformer en le pokémon visé.

Posté à 10h11 le 19/07/18

On pourrait aussi se dire que les attaques de même nom sont juste des éléments de gameplay, et que, plus que la techique utilisée, ce qui est désigné par l'attaque est l'effet que l'action produit (par exemple, lance-flamme est une sorte de jet qui brûle, mais cela pourrait être du feu (du vrai), ou autre chose qui a le même effet).



A part ça, on peut avoir des animaux (ce n'est qu'un exemple, je sais, les Pokémons ne sont pas des animaux) qui se ressemblent très peu et qui ont beaucoup en commun génétiquement, et qui, s'ils étaient juste un peu plus proche, pourrait peut-être s'hybrider (et on a bien certains hybrides qui sont viables , comme le ligre). Donc, peut-être que les pokémons concernés seraient très proches génétiquement, mais pourquoi géénraliser à tous ?



Bref, ta théorie est plausible, mais ... on n'a aucune preuve. Ca pourrait très bien être autre chose, et , en l'état, ton raisonnement n'est pas du tout scientifique, et tout ce que tu dis reste de l'ordre de l'hypothèse. Donc, pour faire une vraie théorie, il faudrait que tu partes des données pour aboutir aux conclusions, pas comme ce que tu fais, où tu dis "je fais cette hypothèse, ça explique tout", genre de raisonnement qui n'est pas du tout scientifique.

Posté à 15h25 le 19/07/18

Connaît tu les barrières reproductives?
Il y a 2 types de barrières, les barrières prézygotiques, qui empêchent l'accouplement et la fécondation entre 2 espèces. Il y a ensuite les barrières postzygotiques, qui interviennent si l'accouplement et la fécondation a eu lieu, (ce qui est le cas quand les 2 espèces en question sont extrêmement proche, par exemple du même genre) je vais détailler les 3 ici:

Tout d'abord, la première, la viabilité réduite des hybrides, qui fait, tu l'auras deviné, que l'hybride n'arrive pas à survivre longtemps dans son environnement, et risquent de mourir.
Ensuite, la barrière de fécondité, l'hybride est peut être viable, mais il est stérile, ce qui est le cas du ligre (provenant d'une femelle Panthera tigris et d'un mâle Panthera leo )
Enfin, la dernière, la déchéance, qui fait que même si les hybrides sont viables et féconds, leur descendance sera faible voire stérile.

Bref tout ça pour dire que à moins d'être des espèces extrêmement proches génétiquement, il est pas possible de créer une descendance viable. Or ce n'est pas le cas dans pokémon. Bon après, on peut spéculer sur le fait que les pokémons n'utilisent pas le code génétique universel pour vivre, et créer une toute nouvelle biologie. Mais ça reste de la fiction, on ne saura jamais ce qui est ou ce qui n'est pas.

Ensuite, je sais pas si t'as remarqué, mais je n'ai jamais dit que ma théorie était forcément juste, c'est d'ailleurs pour cela qu'il y a marqué THEORIE en gros dans le sous titre de la section qui en parle. J'ai même utilisé le conditionnel pour signifier que ça reste de la spéculation. Je n'ai jamais affirmé non plus que ça expliquait tout. Et de plus, je ne possède malheureusement pas de pokémons dans mon garage pour les étudier et t'amener des preuves scientifiques solides. Je me base sur des faits scientifiques de notre monde réel (l'épigénétique) et j'essaie de voir si ça pourrait expliquer des choses dans un monde FICTIF.

Je ne suis pas non plus borné comme certaines personnes ;^)

Posté à 11h04 le 20/07/18

Bon, déjà, utiliser l'argument ad hominem "tu es borné" pour disqualifier ce que je dis n'est pas une bonne chose. Et puis, si personne ne se fait l'avocat du diable, où va-t-on ?

Ensuite, je suis d'accord que partir sur un truc autre que l'ADN, c'est casse-gueule.


Après, es-tu sûr qu'une épigénétique à ce point est possible ? N'y aurait-il pas instabilité ? En effet, faudrait des quantités impressionnantes d'ADN, enfin, je crois. Et plus il y a d'ADN à copier, plus les erreurs peuvent être nombreuses.

Posté à 11h14 le 20/07/18

Posté à 11h27 le 20/07/18

Ben, oui, de grandes quantités d'ADN à copier impliquent des tas d'erreurs (normalement), en fait, c'est surtout ça qui est bizarre. A moins d'avoir de super sécurités, je doute que ce soit très viable.

Posté à 20h53 le 15/08/18

La théorie est cool, et c'est sûr qu'il y a épigénétique chez les Pokémon. Comme par exemple au niveau de la mega-évolution qui va parfois réveiller des gènes anciens.
Exemple Ptera : "La Méga-Évolution a réveillé des gènes inactifs et son corps s'est couvert de pierres tranchantes."

Après le problème c'est pour les Pokémon d'Alola dont l'ADN à évolué indépendamment sur une île "récente". Ou encore les Ultra-Chimère qui ne font même pas partie de la même dimension mais peuvent être copiés avec l'attaque Morphing

Posté à 23h05 le 15/08/18

Ah oui merde les Ultra-Chimères
Après pour les Alola il peut s'agir aussi de la même chose
Mais pour les UC ouais ça pose problème

Posté à 21h23 le 03/09/18

Salut, je suis plutôt d'accord avec toi Walter, bien que je n'ai pas tout compris à ce que tu disais, m'enfin, je vais expliquer la biologie Pokémon avec des preuves, vu que c'est tout ce qu'il manque à ce que tu disais.

Les critères des Pokémon


Tout d'abord, regroupons tout ce qui est médical et biologique par rapport aux Pokémon pour instaurer la base de la base.

Les Pokémon, ces boules d'énergie


Attaquons-nous d'abord à leurs formes et apparences. Les Pokémon ont plusieurs formes et apprences : l'apparence brillante (shiny) plutôt rare, qui rend un Pokémon brillant, les formes qui sont spécifiques à l'évolution d'une espèce dans un territoire donné comme les formes Alola ou les formes Rouge et Bleu de Bargantua. Nous avons aussi les Méga-Evolution et la fusion (dont je parlerai plus tard) mais aussi Deoxys qui change de forme au contact d'un météore spécifique. Il y a aussi des objets et des attaques qui changent l'apparence du Pokémon, notamment Arceus et ses plaques, ainsi que Keldeo qui lorsqu'il apprend l'attaque Lame Ointe prend la forme Décidée. Nous avons aussi les formes les plus courantes des Pokémon dans les jeux, cependant, cette forme regroupe 3 catégories : la forme mâle, qui a une apparence unique au pokémon mâle; la forme femelle, pareil, apparence unique au pokémon femelle; l'apparence asexuée, qui touche les Pokémon qui n'ont aucune différence mâle et femelle, mais aussi ceux qui sont asexué, style Mew; et enfin, on oublie pas les formes multiples, comme avec les 28 Zarbi, les Spindas, etc; les formes dues aux statistiques; et les formes aléatoires comme Flabébé.
Pour faire simple, voici à peu près ce qu'on doit en retenir (source Poképedia) :
Formes/Apparences NormalesFormes/Apparences à causes HumainesFourre-tout
Shiny, formes mâles, femelles et asexué, formes spécifiques au lieu (Formes d'Alola, formes mer Orient/Occident de Sancoki), fusion (Necrozma), formes différentes en une espèces (Zarbis, Spindas)Méga-Evolution, fusion (Kyurem), formes accessibles grâce à des objets/outils/talents/attaques fabriqués par l'Humain (Motisma, Morphéo, Génésect, Floette d'AZ, Couarfarel), et les fossiles qui ne peuvent pas être à l'exactitude du Pokémon de l'époque, mais qui sont plutôt des reconstitutionsFormes accessibles grâce à des objets dont on ne connait pas la nature (Miroir Sacré, les plaques d'Arceus, Primo-Ressurgence), à la localisation de la console/évènement (Prismillon, Pichu Troizépi)
Formes accessibles grâce à des objets/talents/attaques naturelles (Nectars de Plumeline, mode Transe, Lame Ointe), aussi grâce à la météo (Cériflor), à la saison (Vivaldain), aux statistiques (Meloetta), à l'aléatoire (Flabébé), ou le lieu d'un combat (Cheniti).

Cependant, il reste une forme commune à tous les Pokémon, la forme que j'ai nommé "Boule d'énergie". En gros, c'est la forme du Pokémon lors du captage du Pokémon dans la Pokéball : il se transforme en énergie, puis entre dans la Pokéball (pour plus d'info sur les Pokéball, allez à ce topic). Sa forme lumineuse est très intéressante, étant donné que TOUT les Pokémon, ainsi que les Ultra-Chimères, ont cette particularité. Cela nous fait le seul point commun à tout les Pokémon, en admettant que les UC en sont. A cette forme nous avons une explication, dont j'ai déjà parlé sur le topic des Zarbi, et vais parler dans un topic approprié : la matière et l'énergie dans Pokémon. Globalement, le type Psy exploite une énergie qui peut se transformer en matière, et vice-versa, mais ce n'est pas tout ! Cette énergie émet des ondes lumineuses (du spectre lumineux, donc pas forcément visible), et sachant qu'il y a des âmes dans Pokémon, qui contient les souvenirs et les pensées d'une personne, et que certains Pokémon comme Abra peuvent lire les pensées comme dans un livre ouvert, ces ondes permettent de savoir des informations sur le Pokémon ou la personne. Ainsi, cela explique le fonctionnement plus ou moins tout ce qui est lié aux technologies Pokémon, mais aussi ce qui les lie ailleurs...
A noter que si l'énergie de la vie est le type Fée (du moins les type fée exploitent cette énergie notamment Xerneas), il se pourrait que cette énergie soit, lors de son passage en matière, de type Psy, et lors de son passage en énergie brute, de type Fée.

Parlons phylogénétique


D'après Wikipédia :
La phylogenèse ou phylogénie (du grec ancien φῦλον, phylon, signifiant « race, tribu, espèce »)1 est l'étude des relations de parenté entre êtres vivants [...] La phylogenèse permet de reconstituer l'évolution des organismes vivants.

Ici, nous allons brièvement retracer l'évolution des espèces dans Pokémon, parce que voilà ça entre dans la génétique, et ça pourra expliquer des trucs plus tard. Ici on va faire simple; imaginez vous 3 groupes d'êtres vivants dans l'univers de Pokémon : les plantes, les animaux et les Pokémon.
Vu qu'on parle des êtres vivants dans Pokémon, une question revient souvent : les UC sont-elles des Pokémon ? La réponse courte est oui, la réponse longue est que déjà, toutes les UC sont un minimum sensible aux Pokéball normales (elles sont aspirées quoi), surtout les Légendaires. "Mais pourquoi il a fallu faire un type spécial de Pokéball pour les autres UC ?" hé bien parce qu'elles ont un talent qui utilise l'énergie des Ultra-Brèches dont elles sont imprégnées pour se booster, ainsi la quantité d'énergie + celle qui se rajoute grâce au talent devient presque infinie, et une Pokéball normale galérera à asservir sa mission dû à ce facteur, que donc les Légendaires ne possèdent pas, et n'ont sûrement jamais possédé, et puis vous voyez bien que les UC se font enregistrer normalement par le Pokédex, et se font soigner normalement par l'infirmière Joelle, alors oui ce sont des Pokémon.


Tout d'abord, nous devons lier ces trois groupes : les plantes, surtout les arbres à baies, sont dites "avec le pouvoir de vivre et mourir quand elles veulent", et c'est le seul texte que j'ai pu trouver là-dessus; les animaux, comme l'Humain, peuvent avoir des types Psy, mais pour ce qui est des autres animaux, qui existent dans Pokémon (allez parler au cuistot dans le SS Anne dans HGSS), surtout sachant qu'ils se sont inspirés de notre monde pour créer celui de Pokémon, nous ne savons rien s'ils ont un quelconque pouvoir; pour les Pokémon, leurs types sont variés, mais il est à noter que les Pokémon qui sont les plus proches de l'ancêtre commun des Pokémon sont de type Psy, comme Mew qui est une évolution directe de l'ancêtre commun, mais qui n'est l'ancêtre de personne; Deoxys qui est un virus Pokémon qui a muté, et Méioss qui ressemble à s'y méprendre à une cellule. Ainsi voici la théorie : toutes les espèces vivantes dans Pokémon descendent d'un seul ancêtre commun, qui était de type Psy et Fée, l'un pour penser, car oui le type Psy est lié à la matière grise, ainsi tout ceux qui l'ont peuvent réfléchir, et ceux qui l'exploitent peuvent avoir des pouvoirs concrets; et l'autre car tout ce qui est vivant est de type Fée, qui est l'énergie de la vie elle-même; cependant, lors de l'évolution, certaines espèces s'en sont défaits, et ont acquis d'autres types, de manières plus ou moins logiques (type Combat car ils se sont musclés, type Normal car ils sont terrestre, etc) mais bien qu'ils se soient spécialisés dans un type autre que leurs types d'origines, ils gardent ces gènes, comme le fait Pharamp; il a toujours ses gènes Dragon mais il les a perdu, sauf lors d'une Méga-Evolution:
Pokédex de Ultra-lune :
L'énergie de la Méga-Évolution a altéré son tissu cellulaire et réveillé le sang de dragon qui sommeillait en lui.

Et c'est là qu'on retrouve ce que disait Walter :
D'après Walter :
En fait, lorsque votre organisme a envie d'utiliser le code génétique, il va dérouler la portion qui l'intéresse, afin de pouvoir copier le code, le retranscrire en ARN prémessager, etc...
Mais plein de facteurs peuvent faire en sorte de bloquer ou améliorer la transcription, l'accès au code, voire de détruire l'ARN obtenu.
La raison d'un blocage ou d'un boost dépend de facteurs chimiques qui vont activer ou non certains mécanismes en fonction de facteurs extérieurs généralement.
Par exemple, l'acétylation des histones permet de relâcher la chromatine, et ainsi avoir un meilleur accès au code

Cependant, l'onde de cette énergie (que l'on va nommer "Energie Infinie" comme le fait Pierre Rochard dans ROSA), comme je l'ai dis, émane de la matière et de la matière, communiquant des informations, se pourrait-il alors que les Pokémon, à l'instar des appareils technologiques, puissent les lire/interpréter ?

Définir l'onde de l'énergie infinie


Dernier aspect des Pokémon, l'onde qu'ils émanent. Dans cette onde, nous retrouvons déjà toutes les informations que le Dresseur, grâce aux technologies, peut avoir : les attaques, le(s) type(s), le poids, la taille, le sexe, shiny ou non (même si là c'est plutôt simple à savoir), le talent, le niveau d'expérience, le nombre de PP, les maladies telles que le Pokérus, les souvenirs, les sentiments, le nombre de PV, le statut, le groupe oeuf et certainement d'autres critères, et ainsi les Pokémon peuvent se servir de cette onde pour reconnaitre les Pokémon avec qui ils ont eu des souvenirs en commun, et voire même connecter leurs rêves, mais les usages ne sont pas que ceux-là..

Le même patrimoine génétique ?


Walter avait émit l'hypothèse comme quoi tout les Pokémon ont le même ADN mais exprimé différemment, et à cela je répond oui et non, cela peut être vrai compte tenu des fusions et des chimères créées à partir de greffes, mais de là à aller dans l'ADN, je ne pense pas. Je pense plutôt qu'il s'agit d'une seule onde que partagent les Pokémon avec le monde entier, permettant ainsi des assimilations étranges, comme le type Roche et Acier, qui sont normalement des éléments sans vie. Bref, chacun son idée là-dessus !

La pratique et les effets


Maintenant que nous avons défini les aspects biologiques et physiques des Pokémon, comment fonctionnent-ils ?

La reproduction et la naissance


Pour qu'un Pokémon naisse, il faut que ses parents se reproduisent, mais comment ? Plus haut, on a parlé de l'onde des Pokémon, et bien que le rapport semble absent, il y en a bien un : l'onde permet aux Pokémon de se reproduire. Déjà, définissons comment les Pokémon se reproduisent. Leur méthode est déjà différente des plantes et des humains; les plantes pouvant renaitre à l'infini, et les humains étant des mammifères, dont les aspects physiques nous le rappellent (par exemple les femmes dans notre monde et dans celui de Pokémon ont des seins, qui seraient inutiles si il n'y avait pas de potentiel bébé à faire téter), là où les Pokémon n'ont que de légères différences mâle-femelle, certaines espèces n'en ayant aucunes, donc comment se reproduisent-ils si ce n'est ni comme les plantes, ni comme les humains ? Et c'est là que l'onde entre en jeu, elle permettrait, étant donné qu'elle émet de l'énergie qui peut se transformer en matière, de créer ni plus ni moins un oeuf avec à l'intérieur un Pokémon grâce à certaines parties de l'onde émané par les deux créatures, mais possible uniquement que grâce à deux Pokémon de la même espèce et d'un sexe existant différent (donc pas de mâle avec un Pokémon asexué, ni même deux asexués). Cependant, le Pokémon dans l'oeuf n'est pas encore bien formé, il faudra attendre qu'il capte suffisamment d'énergie pour éclore.

Après l'éclosion


Voilà votre bébé Pokémon qui vient de naitre ! Mais comment se pourra-t-il se maintenir en vie ? On sait que dans Pokémon, les humains ont besoin de manger pour vivre, étant donné tout les restaurants, mais les Pokémon ? Hé bien ça varie : certains mangent, d'autres non, certains hibernes et d'autres ne respirent pas, bref c'est du cas par cas, et ce serait trop long à lister.

Cependant, plus haut je vous ai parlé d'objet qui altérait le statut des Pokémon, à cela deux explications :
Soit ce sont des consommables, et je n'ai pas la peine d'expliquer; soit ce sont des objets à tenir, et ces deux là se rangent encore dans 2 catégories, soit l'objet à tenir est un objet style une veste/une ceinture, juste le Pokémon s'en équipe, mais pour ce qui est des Méga-gemmes ou les forces Z, une explication s'impose.
Comme vous le savez, les Méga-gemmes émettent l'onde car il s'agit de Pokémon décédé, et les gemmes Lumière car elles proviennent de la Lumière elle-même, Ultra-Necrozma. Leur fonctionnement est simple : le Dresseur et le Pokémon ont des sentiments et des émotions qui se transforment en énergie, tout cela allant vers le Pokémon visé, lui permettant de renforcer une attaque, ou bien de changer son ADN, pour métamorphoser. Cependant, la Méga-évolution rend très vénère le Pokémon visé, ce qui n'est pas sans rappeler les Pokémon exploité par Nikolaï, qui ont atteint leur "plein potentiel". Bref, comment la Méga-gemme/Gemme Lumière entre en résonance avec le Pokémon ? A cela, l'onde me semble une bonne explication : la Méga-Gemme émet une onde que l'on va nommé "Espèce", qui correspond à l'espèce d'un Pokémon, ainsi, dès qu'un Pokémon émet l'onde "Espèce", la Méga-Gemme réagira, et cela sera l'onde "Attaque" et "Type de l'attaque" pour les gemmes Lumières (Pour une attaque spécifique comme pour les staters, et type de l'attaque pour une gemme lumière qui démultiplie les attaques de type Eau par exemple).

Conclusion


En conclusion, retenez que les Pokémon ont différentes formes altérables de différentes manières, naturellement ou grâce à l'Humain, et émettent une onde aux propriétés multiples, qui leur permet de tout faire, mais pour un rendu plus précis relisez l'article. (Comment ça j'ai la flemme de faire une conclusion ?)

Posté à 22h07 le 11/09/18

Hello ! J'aimerais réagir rapidement à la théorie de Nosarms, qui bien que parfois un peu brouillonne dans la formulation, a le mérite de proposer une explication fantaisiste mais cohérente, bien qu'un peu Deus Ex Machina sur les bords (cela dit, les scientifiques déduisent souvent l'existence de quelque chose avant d'en avoir la preuve)

Il y a juste un point avec lequel je ne suis pas d'accord et que j'aimerais discuter, c'est le fait de considérer les Pokémon comme un taxon phylogénétiquement distinct des autres.
Je propose de voir plutôt ce terme comme un groupe polyphylétique, c'est à dire rassemblant des êtres vivants issus de taxons différents (par exemple, les groupes des Procaryotes ou des poissons sont des groupes polyphylétiques).

En effet, le terme Pokémon semble rassembler des êtres d'origines très différentes. Étant donné que certains Pokémon semblent être très très proches d'animaux (Zéblitz, Haydaim, Arbok...) alors que d'autres sont littéralement des esprits (Feuforêve, Fantominus), des objets (Monorpale, Magnéti...) ou du minéral (Nodulithe, Solaroc...), et que certains semblent même être des plantes (Noadkoko, Héliatronc...), je propose la définition suivante :

Un Pokémon est un être vivant qui a évolué de sorte à utiliser l'onde telle que définie par Nosarms.

Bien sûr, on a alors une remise en cause de la définition d'être vivant, puisque cette onde est capable de réagir avec de la matière qui ne vit pas pour la faire se mouvoir et agir (l'énergie qui fait se mouvoir la matière), indépendamment du fait que l'être ainsi créé puisse ou non se reproduire (ce qui est à la base du concept d'espèce vivante).

Et justement, c'est là que ça devient intéressant.
Avec la notion de reproduction "par onde", on peut passer au-dessus de cette barrière épineuse qu'est l'ADN et que Walter avait essayé de passer à l'aide de l'épissage génétique. Ainsi, des Pokémon "animaux" issus de deux taxons distincts sont capables de créer un nouveau Pokémon, bien qu'étant issus de taxons phylogénétiquement très distincts.
(Exemple : Démanta et Tortank sont capables de se reproduire en tant que Pokémon)
On assisterait donc à des cas de parthénogénèse, puisque il n'y aurait pas de fécondation. L'individu né ainsi ne serait pourtant pas une copie génétique conforme de la mère, l'onde pouvant vraisemblablement intervenir sur le génome (on pense aux Pokémon Shiny). On assisterait donc à un exemple d'épigénétique, des conditions extérieures au génome modifiant celui-ci (ici, l'onde)

Ce Pokémon sera de l'espèce de la femelle. Cependant, son onde individuelle sera un mix de ses deux parents (d'où l'apprentissage de capacités par reproduction, ou la transmission de natures). On peut imaginer la subsistance d'une reproduction sexuée "classique" intra-spécifique chez les Pokémon issus d'animaux. Par contre chez les Pokémon objets ou minéraux, il est très probable que celle-ci soit uniquement de type "Onde".

Ainsi, les groupes d'oeufs ne traduisent plus des relations de parenté entre les Pokémon y appartenant, mais une compatibilité de leurs ondes spéci-spécifiques. Les ondes sont plus ou moins compatibles entre elles et dans un cas de compatibilité forte, cela peut aboutir à une reproduction.
Il existe donc différents types d'ondes, qui sont assimilables aux différents groupes d'oeufs !

On peut alors imaginer que les Pokémon légendaires ne peuvent se reproduire à cause de leur onde qui est trop éloignée de celles d'autres Pokémon. D'ailleurs, les Pokémon présents dans le groupe d'oeuf Inconnu sont sûrement tous incapables de se reproduire "par onde" (une reproduction sexuée "classique " est peut-être par contre possible, on pensera notamment aux Lati@s, à Heatran, aux génies, et surtout à Nidoqueen et Nidorina)

Quant à Métamorph, sa particularité réside sûrement dans le fait qu'ils peut changer la conformation de son onde pour s'adapter à tout Pokémon.

Voilà, j'arrive au bout des idées que je voulais développer (même s'il y a de nombreuses autres déductions possibles). Si je me suis mal exprimé ou que j'ai employé un vocabulaire de biologie trop pointu, n'hésitez pas à me le dire. Désolé pour le pavé, j'ai écrit ça vite gene.