Forum Théories

Le type Psy : mode réel

Posté à 23h59 le 24/03/18

Attention, cette théorie a pour but d'expliquer à quelles sortes d'être vivants réels ou potentiellement réels pourraient ressembler les Pokémons. Si vous ne voulez pas le savoir car cela vous paraît absurde, veuillez quitter ce sujet au plus vite



Les Pokémons Psys sont des créatures aux capacités fascinantes, que les humains verraient presque comme quasi-magiques. De nombreuses théories pseudo-scientifiques circulent ainsi sur eux. Le propos de cet article sera de rationaliser les particularités les plus étranges de ces créatures à travers quelques exemples représentatifs.




Cet article a pour but d'expliquer les caractéristiques propres de certaines familles de Pokémon de manière réaliste, et d'ainsi en faire des créatures ayant pu exister dans notre monde. Nous excluons donc de ces justifications tout élément ou phénomène dont l'existence n'est pas prouvée.



I)Abra/Kadabra/Alakazam



1) Abra




Faisons le bilan des données du Pokédex sur Abra.
Nous avons donc un être vivant qui dort beaucoup.
De plus, il est capable par un moyen indéterminé de repérer le danger, même en dormant, grâce à un soi-disant radar télépathique.
Il peut se téléporter s'il sent un danger et évite ainsi le combat, et le faire assez rapidement pour faire croire qu'il a des doubles.
Il serait capable de télékinésie, ie de déplacer des objets sans les toucher physiquement.
Tout cela le fatiguerait énormément.






---Premièrement, Abra a une vigilance constante et totale sur son environnement. Cela n'est possible que par deux moyens naturels : des yeux offrant une vision à 360°, comme les caméléons, ce qui lui permettrait de tout voir, ou alors une écholocalisation, comme les chauves-souris : Abra émettrait des ondes, ultrasonores par exemple, qui heurterait les objets alentours, et reviendrait vers Abra, son cerveau, ou équivalent, faisant un calcul déterminant la position de l'objet.

---Abra dort beaucoup, 18 heures pas jour, plus qu'un chat. Soit il dort dans le sens où nous l'entendons comme humains, soit il adopte un autre mode de sommeil. La durée de ce sommeil et le fait qu'il soit capable de repérer le danger en dormant est en faveur de la deuxième option : une partie de son cerveau serait en repos, tandis que l'autre assurerait les fonctions essentielles, dont la surveillance, un peu comme les dauphins, qui, sans ce mode de repos, se noieraient. Ce sommeil ayant été observé sur des mammifères et des oiseaux, il n'est pas vraiment caractéristique d'un groupe.

---Mais Abra peut repérer le danger en dormant, ce qui infirme la possibilité de la vision à 360° comme unique moyen de surveillance. Même en ne dormant qu'à moitié, une telle vigilance serait limitée. Donc, l'écholocalisation est le moyen de détection d'Abra. Notez que le terme "radar télépathique" est alors un peu confirmé, car c'est une sorte de "radar". Générer des ondes sonores en permanence nécessiterait une grande énergie, d'où sa durée de sommeil importante.


---Il pourrait se téléporter. Ayant supposé que la téléportation n'était pas une option valide, il reste 2 options : soit il se déplace très très vite, ce qui est peu probable vu qu'il dort à moitié, soit il est capable de disparaitre, ce qui pourrait faire penser à une téléportation, sans en être une. Cette disparition ne peut se faire que par camouflage. Ainsi, Abra aurait des cellules contenant des nanocristaux reflétant la lumière de manière variable, modifiant la couleur de son épiderme, tout comme les caméléons ou les poulpes. Abra ayant des membres articulés, l'option du pouple n'est pas raisonnable. Certains diront que les caméléons utilisent le changement de couleur pour communiquer. Mais certains, tels le Bradypodion taeniabronchum , l'utilisent pour se camoufler très efficacement. Cela est possible seulement chez un animal ayant une structure de peau similaire au caméléon. Donc, nous pouvons raisonnablement penser qu'Abra est une sorte de caméléon.




Donc, Abra serait une sorte de caméléon, repérant son environnement par écho-localisation, et capable de se camoufler pour échapper aux prédateurs, tout en dormant beaucoup, mais d'un seul oeil.



2) Kadabra




Nous obtenons quelques données en plus grâce à la description de Kadabra. Il émettrait des rayons gammas perturbant les êtres vivants, pourrrait en contrôler consciemment le flux . De plus, les appareils buggent en sa présence (ombres sur les écrans des télés, pendules tournant à l'envers).








---Le Kadabra serait donc capable d'émettre des rayons gammas. C'est problématique car une quantité trop important de rayons gammas tuerait à petit feu tous les êtres vivants l'entourant. Donc, à moins que l'habitat de Kadabra ne soit stérile, ce n'est pas possible.
De plus, le fait de faire tourner les pendules à l'envers et que les télés s'obscurcissent montrent qu'il s'agit plutôt d'un phénomène magnétique, un peu comme les impulsions électromagnétiques pouvant être déclenchées par des explosions nucléaires en altitude, bousillant tous les appareils électriques dans une zone.

---Ainsi, le Abra grandissant en Kadabra acquiert des cristaux de magnétite dans son cerveau, ce qui lui donne de nouvelles facultés de perturbation. Notons que de nombreux êtres vivants en ont, même si les utilisations ne sont pas autant offensives. C'est notamment le cas de nombreux oiseaux, ou des diapsides (groupe regroupant les crocodiles, serpents, ptérosaures, caméléons entre autres).
Les cuillères sont sûrement en magnétite ou autre métal aux propriétés similaires, mais ce n'est qu'une hypothèse.


3) Alakazam





Alakazam a un QI de 5000. Il a une mémoire colossale, et son cerveau se développe en permanence, et il se souvient de tout. Sa tête est tellement lourde que seuls ses pouvoirs la maintiennent.










---Alakazam aurait un très fort QI. Il aurait donc de fortes capacités cognitives.

---Le cerveau d'Alakazam croît en permanence, ce qui laisserait supposer soit que les os de son crâne sont mous, comme ceux d'un nourrisson, soit que la partie arrière de son crâne a disparu au cours su temps, remplacée par une membrane durcie mais souple, comme de la corne. Une partie important de ses capacités cognitives seraient dirigées vers la réactivité, permettant de fuir, camouflé, rapidement, pour éviter la confrontation directe, le crâne d'Alakazam étant fragile. Son intelligence serait ainsi utile pour s'adapter aux situations rencontrées et ne pas rester coincé face à l'inconnu, confronté physiquement à un prédateur. Ainsi, cette famille serait très tonique, et pourrait se déplacer très vite, tout en pouvant être cachée par son camouflage, ce qui pourrait bien donner l'illusion de la téléportation.

---La mémoire colossale n'est pas exploitable, les processus impliqués n'étant que peu connus.

Bref, les données sur Alakazam n'apportent pas grand chose de plus.





II) Soporifik et Hypnomade



1) Soporifik



En bilan, cette créature endort ceux qu'il attaque. Il semblerait que grâce à son nez, il repère ses proies, déjà endormies. Il mangerait les rêves par les narines, ce qui aurait pour conséquence que la victime ne se souvient pas des rêves dévorés. Il aime attaquer les enfants.





---Dévorer les rêves ? Ce n'est pas très réaliste. D'ailleurs, il est affirmé que si on ne souvient pas de ses rêves, c'est Soporifik qui les a mangé. En général, nous savons avoir rêvé, mais nous ne en souvenons pas, à moins de le vouloir vraiment. Donc, c'est une arnaque, encore.
Il se nourrirait donc d'autre chose, mais sans blesser visiblement la proie. Il absorberait cela par son nez, à travers les narines des proies endormis. Que peut-il absorber par les narines ? Soit il absorbe le cerveau, soit il absorbe ... de l'air, soit de la nourriture, car les canaux respiratoires sont reliés aux voies digestives, soit du sang en mordant/piquant l'être concerné.
La première option n'est pas possible, car la victime en serait profondément affectée. L'air n'est pas nourrissant. Il ne reste donc que l'absorption de sang ou de nourriture digérée. Le nez des victimes les démange lorsqu'il se nourrit. Sucer la nourriture depuis le nez requérrait une puissance nasale colossale pour Soporifik, nous écarterons donc cette option. Ainsi, Soporifik sucerait le sang de l'être concerné, comme une chauve-souris pourrions-nous penser. Le faire au niveau du nez serait simplement dû au fait que le nez est fortement vascularisé, et relativement peu innervé, d'où une douleur limitée, un grattage, du à la succion.

---Soporifik attaque les dormeurs. Nous pouvons donc faire l'hypothèse que Soporifik est faible physiquement, et que c'est pour cette raison qu'il n'attaque que les dormeurs.

---Au niveau physique, Soporifik semble avoir quelque chose ressemblant à une trompe, ce qui est caractéristique d'un certain groupe de mammifères, les proboscidiens, comportant les tapirs, les éléphants, etc. Il exista bien des proboscidiens ne mangeant pas que des végétaux : les gomphotères, des éléphants mangeurs de viande. Donc, Soporifik serait une sorte de petit gomphotère suceur de sang.

Ainsi, Soporifik serait un gomphotère suçant le sang des autres êtres vivants durant leur sommeil.



2) Hypnomade



Ainsi, Hypnomade réaliserait de l'hypnose grâce à son pendule, endormant en un temps record de 3 secondes. Ce pendule a des reflets brillants.






---Nous aurions donc la même créature que précédemment, mais cette fois-ci clairement capable d'endormir ses proies : la parasite cesse d'être passif, et génère l'état nécessaire à la succion de sang, la force physique d'Hypnomade étant faible.

---Comment endort-il ? L'hypnose est à exclure. Même si ses effets sont prouvés, elle n'est efficace qu'après des heures de conditionnement, pas en improvisation dans n'importe quelle situations. Par contre, il tient à son pendule, qu'il nettoie avant d'attaquer/endormir. Donc, la propreté du pendule entre en compte dans l'effet. Cette propreté démontre qu'un processus chimique est à l'oeuvre lors de l'attaque d'Hypnomade. En effet, le seul effet de la propreté du pendule, fait de métal ou d'une matière ressemblante, est que la matière qui sera dessus pourra glisser/s'évaporer/autre phénomène plus facilement. Donc, Hypnomade sécréterait un produit volatil (qui s'évapore facilement), qui arriverait sur le pendule propre, où, au contact de l'air, il s'évaporerait et provoquerait le sommeil des êtres alentours. L'évaporation de cette manière est facilitée par le fait qu'aucune poussière ou dépôt n'est présent sur le pendule pour retenir la matière sous forme liquide.



III) Lippouti et Lippoutou



1) Lippoutou




Lippoutou ondulerait des hanches, comme pour danser. Mais cette supposée danse ne serait que son état habituel. Il parlerait comme un humain, mais son langage serait incompréhensible. Son mode de communication serait ses mouvements, et ces mouvements influenceraient les gens alentours. De plus, il vit dans des environnements froids.




---Ainsi, Lippoutou serait capable de communiquer avec ses pairs par ses mouvements, ce qui démontrerait une grande intelligence. Sa danse, autre preuve de son intelligence, entraînerait les autres Lippoutous à danser, ce qui suppose que cette danse a une fonction universelle chez ces êtres. Nous pouvons raisonnablement penser qu'il s'agit d'une parade nuptiale, comme pour les oiseaux par exemple. En effet, la danse n'a pas d'autres fonctions pratiques autres que la sociabilité en vue de la reproduction.

Donc, Lippoutou serait un être résistant au froid, intelligent, en parade nuptiale permanente.

Pour plus de précisions sur sa nature, il faut analyse sa pré-évolution, Lippouti


2) Lippouti




Ses lèvres sont donc sensibles, et lui donnent un goût très développé. Il balance sa tête d'avant en arrière. Il court partout et tombe, et s'admire également dans l'eau des chutes.





---Le fait qu'il s'admire son reflet est encore un signe d'intelligence, car peu d'animaux se reconnaissent dans un miroir.

---Son principal sens est le goût, mais le toucher, par ce qui est dénommé ses lèvres est également important. D'ailleurs, il est maladroit avec ses membres, démontrant que sa sensibilité se concentre sur sa bouche. Or, des lèvres ne permettent pas de vraiment appréhender l'environnement, étant trop délicates. Ainsi, les lèvres du Lippouti n'en seraient pas, mais seraient une autre structure utile pour à la fois interagir avec l'environnement et jouer le rôle de bouche. Une telle structure s'appelle un bec, présent chez quelques groupes d'êtres vivants, comme les oiseaux ou certains mollusques comme les calamars, le becs pouvant prendre des formes diverses, entre autres une forme épatée pouvant ressembler à des lèvres. Les corneilles, par exemple, utilisent leur bec pour manier des outils simples.

--- Ainsi, Lippouti, et donc Lippoutou, serait une sorte de céphalopode, ou un animal proche d'un oiseau. Mais les céphalopodes utilisent généralement des membres autre que le bec pour appréhender leur environnement, ce qui fait pencher la balance en faveur du proto-oiseau. Le froid ne serait ainsi pas un problème car un plumage adapté et une couche de graisse suffiraient à le protéger, comme c'est le cas chez les manchots. Remarquons que cette graisse et ce plumage pourraient être à l'origine de la robe de Lippoutou et de son physique féminin. Notons également que les parades nuptiales à la base de mouvements sont très répandues chez les oiseaux.



---En conclusion, Lippoutou serait un oiseau vivant dans le froid, très intelligent, dont le bec permettrait d'appréhender l'environnement, et en parade nuptiale permanente.



IV) Mr.Mime




Ce pokémon a donc un loisir : mimer, ce qui est très important pour lui. Du bout des doigts, il peut solidifer l'air en un mur invisible. Il serait capable de faire croire aux êtres conscients que des choses invisibles existent, ce qui les matérialiseraient.















---Le fait de faire croire aux gens (simplifions, au lieu d'"êtres conscients", disons "les gens") qu'il y a quelque chose d'invisible, ce qui le rend réel, n'est pas pertinent. En effet, Mr.Mime crée des murs invisible, qui ne peuvent pas être vus.
Si vous n'y croyez pas, vous vous heurtez à un mur.
Si vous y croyez, vous ne prendrez pas le risque, et vous ne saurez pas qu'il y a un mur, d'où le fait de croire que Mr.Mime fait croire aux gens qu'il y a un mur : c'est une arnaque.
Ses doigts sont capables de créer un truc (à défaut d'un meilleur terme pour l'instant) invisible et dur. Solidifier l'air est impossible, car cela requérrait des températures extrêmes, trop extrêmes pour un être vivant. Donc, Mr.Mime secrète une substance durcissant au contact de l'air, et restant exceptionnellement transparente. Seules deux substances organiques ont ces propriétés : la toile d'araignée ou la substance gluante que certains mollusques ou amphibiens secrètent pour garder leur peau humide.

---Ainsi, Mr.Mime serait soit un genre d'araignée, soit un mollusque, soit un amphibien, utilisant ses sécretions pour se protéger.
Vu qu'il n'a qu'au maximum 6 membres apparents (2 bras, 2 jambes, et, pourquoi pas, ses 2 cornes), il ne serait pas une araignée.
Ses membres paraissant articulés, nous pouvons raisonnablement dire qu'il n'est pas un mollusque.

---Donc, Mr.Mime est un amphibien, en gros une grenouille, sécretant une substance transparente durcissant à l'air.



V) Solaroc et Séléroc


1) Solaroc



"> Solaroc viendrait ainsi de l'espace, léviterait en silence, et pourrait libérer une grande lumière et de la chaleur en tournoyant. Il serait aussi capable de lire dans les pensées. Son énergie proviendrait du Soleil, à la lumière duquel ils s'alignent en groupe.





---Nous allons supposer que Solaroc ne vient pas de l'espace, pour éviter de sombrer dans de la biologie spéculative trop avancée. Ainsi, nous pouvons supposer qu'un météore, en s'écrasant, ouvrit un chemin d'une grotte où des Solarocs vivaient, isolés depuis des millions d'années, vers la surface, faidsant comme s'ils venaient de la météorite.

---L'énergie de Solaroc vient du Soleil. Ainsi, Solaroc ferait de la photosynthèse, ce qui semble peu probable vu que Solaroc n'a pas le profil d'un végétal, notamment parce qu'il vole. Donc, seule une autre option serait possible : l'exposition au Soleil ne lui fournirait pas directement de l'énergie, mais lui permettrait seulement de maintenir sa température corporelle à une valeur acceptable. C'est ce que font les lézards par exemple. Ainsi Solaroc serait poïkilotherme, à sang froid, c'est-à-dire qu'il ne maintient pas sa température corporelle constante par lui-même. Ce point rapproche Solaroc des lézards. Les excroissances qu'il présentent pourraient d'ailleurs servir, comme pour les stégosaures, à réchauffer son sang, en l'exposant le plus possible.

---Séléroc lévite sans bruit, ce qui montre qu'en réalité, il ne fait que planer, car tout autre moyen de vol fait du bruit. Ainsi, Solaroc serait un lézard planant, grâce à des sortes de voiles tendues entre ses pattes. Remarquons que cela reste à peu près cohérent avec son apparence : une voile couleur rouille, couleur de son sang, tendue en cercle.

---La lumière qu'il produit serait une simple bioluminescence. La chaleur qu'il peut libérée le serait grâce à un système de refroidissementde son sang, permettant de le refroidit s'il devient trop chaud, par exemple en le plaçant dans des vaisseaux sanguins dans ses voiles, augmentant la surface de contact avec l'air extérieur, mais ce n'est qu'une hypothèse.


---Ainsi, Solaroc serait un lézard, planant au Soleil pour réchauffer son sang, et disposant d'une bioluminescence, sûrement à fin nuptiale.



2) Séléroc




"> Ainsi, Séléroc est actif uniquement lors de la pleine lune, la nuit, et serait lié au cycle lunaire. Il lévite, comme Solaroc, et a des yeux rouges lumineux. La théorie selon laquelle il viendrait de l'espace n'est pas prouvée.







---Nous pouvons donc raisonnablement supposer que Séléroc, à l'instar de Solaroc, ne vient pas de l'espace.

---Cette chose règle son activité sur le cycle lunaire, mais cela n'apporte pas grand chose : de nombreux êtres vivants voient leur activité modifiée par le cycle lunaire. C'est le cas d'oiseaux qui se reproduisent plus, de chiens qui mordent plus, etc. Le point intéressant est que la pleine lune est l'unique moment d'activité de Séléroc, ou tout du moins, le seul moment où il se laisse vraiment observer. Ainsi, nous pouvons nous dire qu'il se reproduit par cycles, qui coïncident avec la pleine lune.

---Il vole de plus en lévitant, ce qui suppose que son vol peut être relativement stationnaire et stable. Cette caractéristique le rapproche des insectes comme la libellule, les oiseaux comme le colibri ne donnant pas vraiment l'impression de léviter. Ses ailes battraient donc si vite qu'elles en deviendraient invisibles, d'autant plus qu'on ne l'observe que la nuit, où la visibilité est limitée.

---Ses yeux sont lumineux, mais pas lumineux par réflection, comme ceux des chats, mais par production de lumière rouge. Produire de la lumière par les yeux va contre la notion même d'yeux, récepteurs de lumière. Donc, les yeux de Séléroc sont en fait des organes émettant de la lumière, mais pas des yeux.

---Ainsi, Séléroc serait une sorte d'insecte semblable à une libellule, se reproduisant les jours de pleine lune, et réalisant sa parade nuptiale grâce à de la bioluminescence, comme les lucioles.


VI) Tarsal, Kirlia, Gardevoir et Gallame




1) Tarsal










2) Kirlia










3) Gardevoir














4) Gallame




VII) Le Zarbi





Ainsi, Zarbi ressemble à une ancienne écriture, mais il se pourrait que l'écriture soit inspirée des diverses formes qu'il prend. Son corps est plat, fin, et peut coller au mur. Ils sont unis, par un lien télépathique, et en groupe, ils ont un mystérieux pouvoir.




---Les Zarbis peuvent prendre des formes très diverses. Ainsi, son corps est mou, et non articulé, car cette diversité de structure en serait impossible. Le Zarbi n'admet pas de structure organisée, sauf peut-être en son centre, qui semble commun à toutes les formes. Il n'est donc pas un être vivant que nous pouvons dire classique. De plus, il est plat et colle. Tout cela est caractéristique d'une cellule géante : un centre organisé de manière similaire dans toutes les cellules, mais la forme du reste est très variable.
Ainsi, le Zarbi se rapprocherait du Physarium, appelé "Blob" par la communauté scientifique, cellule géante rampant sur le sol des forêts, absorbant ce qu'elle peut par ses pseudopodes et l'assimilant.

---De plus, en groupe, ils interagissent entre eux. Dans le jeu, ils émettent des ondes radios, ce qui peut- être pris pour une communciation télépathique, mais qui n'en est pas. Mais quelle est la fonction de cette communication ? En effet, les cellules n'ont pas d'intelligence à proprement parler. Ce "langage" serait alors une interaction déclenchant chez le Zarbi des réactions, qui, lorsqu'elles sont répétées, sont intenses, ce qui serait la "Puissance Cachée", seule capacité de Zarbi.
Ces Zarbis consitueraient alors un réseau de cellules, partageant des informations, et provoquant des phénomènes ensembles, un peu comme une sorte de cerveau géant !

---Les Zarbis vivent dans des ruines anciennes, uniquement, très bien conservées, où ils sont les seuls présents, en masse. Cela est inquiétant. En effet, pourquoi les autres êtres vivants n'iraient-ils pas dans ces ruines ?
Fournir une réponse définitive n'est pas possible avec les données disponibles. Mais peut-être que les ruines sont en fait le Zarbi. Le Zarbi aurait-il investi ces bâtiments par son réseau, devenant en quelque sorte le bâtiment ?



_______________________

Et pour terminer, voici une petite galerie, postée avec accord des artistes.




Source : DanielaC37, Deviantart.




Source : Arvalis, Deviantart.






Source : ShadeofShinon, Deviantart.




Source : Wietse110, Deviantart.


Posté à 19h11 le 29/05/18

J'aime bien pour Abra, surtout comment tu expliques la téléportation.

Kadabra ça me va aussi. C'est juste frustrant de ne pas savoir quels animaux ont de la magnétite et l'utilisent, alors que tu mentionnes ça.

Alakazam j'trouve le raisonnement bof. Déjà partir d'une donnée chiffrée du Pokédex, surtout quand elle est ridiculement haute, c'est pas forcément pertinent. Ensuite utiliser la notion de QI n'a aucun sens pour deux raisons : c'est pertinent seulement pour les personnes de bas-âge et de faible QI (cf wiki). Plus que tout, le QI sert à comparer l'intelligence d'un individu par rapport aux autres individus de son espèce. Là c'est toute l'espèce des Alakazam qui a plus ou moins le même QI de 5000. Si c'était un QI pour comparer les individus au sein de la même espèce, ce serait forcément un QI de 100. Donc ce chiffre de 5000, s'il s'avère vrai, sert juste de comparaison avec l'intelligence humaine.
Il est bien plus intelligent qu'un humain, c'est ce qu'il faut retenir. Difficile de conclure seulement avec ça qu'il est sénile et dément.

Par la suite je ne vois rien d'autre à dire, c'est bien.


L'association de certains avec des grands groupes du vivant me gêne quand même. Pour Spoink et Groret par exemples, c'est bizarre de dire que ce sont des mollusques alors que physiquement ils ressemblent beaucoup à des cochons. Pourquoi ce seraient des mollusques qui comme par hasard ressemblent étrangement à des cochons (et aucunement à des mollusques) ? Pourquoi ce ne seraient pas plutôt des cochons qui comme par hasard auraient développé des aptitudes de mollusques ? Les deux me paraissent tout aussi invraisemblable (sans creuser, ptet que sinon l'un l'est plus que l'autre).

Si je voulais développer un peu ton concept de base, j'aurais vu une approche un peu différente. Faire table-rase de la biodiversité de notre monde, ne pas essayer d'intégrer les Pokémon dedans. En revanche, montrer que dans un monde un peu différent, mais aux règles biologiques et physiques similaires, il est tout de même possible d'expliquer les capacités des Pokémon. Par exemple : "Abra ne se téléporte pas vraiment, mais se rend invisible, comme c'est possible chez des espèces de notre monde". Si dans notre monde l'espèce concernée est de tel grand groupe, ce n'est pas important.
L'évolution se fait par des mutations hasardeuses, donc un monde similaire au notre n'aurait pas connu la même évolution. Si déjà les premières espèces ont des mutations différentes, alors l'environnement est très vite différent, et l'évolution dévie encore plus, car les niches écologiques ne sont pas les mêmes. Clairement, dans un monde parallèle, mêmes les grands groupes seraient différents. Il suffit pour nous de se tenir à une base carbone, les procaryotes, eucaryotes etc, histoire de ne pas faire de la biologie spéculative trop hardue.

Bref, dire "Pokémon ne délire pas, telle capacité est possible" me semble assez intéressant, pas besoin de tourner la réflexion à l'extrême au point de vouloir faire comme si les Pokémon étaient apparus d'un coup dans notre monde sans aucun impact. Tu comprends ? Juste rationaliser les capacités des Pokémon, sans tordre l'univers de base.
Désolé je relance le débat du topic sur les spectres, parce que ça passait pour des anatomies aussi difformes. Mais là, la réflexion tourne au ridicule avec des anatomies aussi identifiables.

Sinon ouais c'est pas plus mal sans les descriptions pokédex de Pokébip.

Posté à 13h29 le 30/05/18

Ouais si tu tiens à cette approche, effectivement autant s'en tenir aux Poké avec un physique difficilement identifiables. Bien que ça m'intéresserait de voir l'autre approche développée dans d'autres topics. Mais bon, y'a déjà bien assez à faire comme ça.

Posté à 17h35 le 06/06/18

C'est bien mieux comme ça !

Pour Alakazam le 2e paragraphe est bizarre. Tu dis que son crâne doit être mou. Puis tu dis que ce n'est pas possible. Il faudrait apporter une seconde hypothèse, histoire de rendre ce paragraphe moins "inutile".
Concernant le QI, je pense que c'est mal formulé par le Pokédex, mais qu'il veut dire : la moyenne des individus de l'espèce "Alakazam" ont une intelligence équivalente à un humain possédant 5000 de QI. Après lecture de l'article sur la cognition animale (wiki), je n'ai trouvé aucune unité de comparaison pour l'intelligence animale avec l'intelligence humaine. Cela se limite à l'appréciation d'aptitudes mentales, notamment la résolution de problèmes, pour juger cette intelligence. Ainsi, on considère que plusieurs animaux ont une intelligence comparable à celle d'un bébé humain.
Ce n'est pas si étonnant sachant que :
- Il a une mémoire absolue ET qui résiste au temps.
- Il a une très grande vitesse de réaction, cf sa BS de vitesse parmi les meilleures. Sa forme méga fait de lui le 4e Pokémon le plus rapide, et clairement pas à la course, mais en terme de réactivité. Très clairement il a une réactivité hors norme, il suffit de voir Abra. À la manière des chevaux, son intelligence lui sert avant tout à survivre en tant que proie.
- Il crée peut-être lui-même ses cuillères ?
Je ne développe pas plus, car y'aurait de quoi rédiger un topic à part.
En tout cas sa stat de vitesse va bien dans le sens qu'il ne se téléporte peut-être pas vraiment, mais se déplace juste très rapidement tout en étant invisible, comme tu disais plus tôt. Donc ton hypothèse est assez solide.

Pour Lunaroc, ne serait-il pas plus simple de considérer "yeux rouges lumineux" comme un abus de langage ? La réflexion semble une très bonne piste. Et pour la lévitation, n'y a-t-il pas une autre possibilité ? Genre par magnétisme, vu l'habitat de ce Pokémon ?

Mvwala, j'trouve rien d'autre à redire, le reste me convainc.


Posté à 19h07 le 12/06/18

Ah c'était la seiche plus que le poulpe, car cette première est même capable de se fondre dans un décors en damier noir et blanc. Mais pourquoi pas le poulpe aussi oui.

Posté à 09h41 le 21/05/20

Je n'arrive pas à voir le contenu du sujet de base, est-ce normal ?

Posté à 18h04 le 22/05/20

Ca semble être une volonté de l'auteur du sujet.

Posté à 18h47 le 22/05/20

Ah, c'est dommage.
Une théorie est toujours intéressante à lire.

Posté à 23h01 le 22/05/20

Oui, d'autant plus que y'avait des réponses longues qui maintenant ne font plus sens...

Posté à 20h08 le 18/08/20

Voici une théorie de remise à neuf, avec une galerie de réalistes à la fin.

Connexion

Inscription

Forum